Actualité du Consulat

Message du Ministre des Affaires étrangères de Roumanie, Bogdan Aurescu, à l’occasion de la Journée de la Francophonie, le 20 mars 2015

La Journée internationale de la Francophonie que nous célébrons, en fait, pendant tout le mois de mars, nous offre une bonne opportunité de faire le bilan des acquis de la Francophonie et de regarder vers son avenir.

La fête francophone de cette année, ayant comme motto « j’ai à cœur ma planète », lance un appel vigoureux à la mobilisation de l’action francophone visant à « préserver, ensemble, les biens communs de l’humanité » et à « gérer, ensemble, notre planète commune ».

Cela démontre encore une fois le dynamisme de l’Organisation Internationale de la Francophonie (OIF) et sa capacité d’améliorer sans cesse ses politiques et mécanismes multilatéraux pour faire face aux nouveaux défis globaux, à côté des Nations Unis et d’autres organisations internationales.  De cette perspective, nous saluons la nouvelle programmation 2015-2018 et le nouveau cadre stratégique à moyen terme de l’OIF, adoptés en novembre 2014, lors du Sommet de la Francophonie de Dakar, qui tracent les lignes fortes du développement futur de l’Organisation.

En tant que membre de l’OIF depuis 1993, la Roumanie est profondément engagée dans la promotion de ses valeurs et dans la réalisation de ses objectifs, surtout aux plans national et régional. Nous mettons en valeur, par nos propres actions et initiatives, l’ample spectre thématique couvert par la Francophonie institutionnelle. D’autre part, la prestation de la Roumanie au sein de la Francophonie est bien ancrée dans son riche héritage francophone et francophile.

Il est à rappeler en ce sens le Programme « Eugen Ionescu » de bourses doctorales et de recherche post- doctorale, lancé en 2006, lors du Sommet de Bucarest, que nous poursuivons avec détermination, au bénéfice du développement durable dans l’espace francophone. Plus de 500 boursiers en provenance d’une trentaine de pays francophones de l’Afrique, de l’Europe Centrale et Orientale et de l’Asie ont bénéficié jusqu’à présent de ce programme. L’actuelle édition du Programme, la 8-ème, a enregistré un nombre croissant de boursiers provenant de notre voisinage, y compris, pour la première fois, de l’Ukraine, de la Hongrie et de la Slovaquie – pays observateurs de l’OIF -  ainsi que du Maghreb.

Dans les années à venir, la Roumanie, en tant que membre de l’OIF et de l’UE, assumera des tâches et des cibles importantes pour le destin de ses citoyens, représentant en même temps des priorités au plan international. Ainsi, nous souhaitons accorder une priorité spéciale à plusieurs axes d’action francophone:

Tout d’abord, la diplomatie roumaine continuera à soutenir un projet politique renforcé pour la Francophonie, surtout par une meilleure valorisation de ses instruments de diplomatie préventive et de médiation, ainsi que par l’appui au processus de transition démocratique.

En tant qu’Etat-Phare de la Francophonie pour l’Europe Centrale et Orientale, la Roumanie attachera une attention prioritaire au développement de la dimension régionale de l’OIF, vu la capacité de la Francophonie de promouvoir une culture de solidarité et de bonne gouvernance. A notre avis, c’est un « scénario gagnant-gagnant » pour notre région et pour la Francophonie, compte tenu de l’apport des pays de l’ECO à l’enrichissement du patrimoine culturel francophone, ainsi que de leur expertise importante en matière de transition démocratique.

Nous apprécions le renforcement de la représentation de la Francophonie dans notre région, par l’ouverture, à Bucarest, du Bureau régional de l’OIF (BRECO), dans les locaux mis à disposition par les autorités roumaines. L’agenda francophone de notre région a été aussi consolidée par la création du réseau des Correspondants nationaux pour la Francophonie de l’Europe Centrale et Orientale (RESIFECO), dont la présidence est exercée par la Roumanie, ainsi que par la récente élaboration d’un Plan d‘action francophone pour notre région.

Il va sans dire que la promotion de la langue française, en tant que modalité privilégiée de communication et d’accès au marché du travail et à la performance restera pour la Roumanie une priorité de premier rang. Près de 4,5 millions de Roumains sont francophones, selon les chiffres de l'OIF. Nous poursuivrons l’impulsion donnée à l’enseignement en français, au niveau pré-universitaire et universitaire, par le développement des filiales bilingues et des partenariats entre les universités roumaines et d’autres universités francophones, avec l’appui de l’Agence universitaire de la Francophonie.

D’autre part, nous envisageons un accent accru sur le volet économique de la Francophonie et le développement durable, par la mise en valeur de la Stratégie économique de la Francophonie, adoptée en 2014, ainsi que par l’amplification des liens entre les facteurs économiques de nos pays, comme les chambres de commerce, les entreprises publiques et privées et les établissements d’enseignement supérieur technique.

Enfin,  nous serons toujours préoccupés à faire rayonner les valeurs de la Francophonie vers les jeunes et à les encourager à utiliser la langue française pour accroître leurs chances dans ce monde tellement globalisé. A cette fin, les stratégies et les programmes de l’OIF ciblés sur la jeunesse sont particulièrement utiles, surtout dans les domaines du développement durable, des technologies de l’information et de la communication, ainsi que ceux portant sur les droits de l’homme et la démocratie.

Pour la fête de la Francophonie nous vous invitons à participer aux événements francophones initiés, à travers le pays, par les autorités, la société civile, le milieu académique, ainsi que par les opérateurs francophones. Vive la Francophonie!   

 

Message du Ministre des Affaires étrangères de Roumanie, Bogdan Aurescu, à l’occasion de la Journée de la Francophonie, le 20 mars 2015

03/13/15

La Journée internationale de la Francophonie que nous célébrons, en fait, pendant tout le mois de mars, nous offre une bonne opportunité de faire le bilan des acquis de la…

Le design vestimentaire roumain à « TRANOI » et « Paris Fashion Week», Paris, 28 février – 3 mars 2014

02/21/14

Dans le programme annuel de promotions d’exports, 26 compagnies roumaines vont participer aux Salons « TRANOI », et «Paris Fashion Week» à Paris, de 28 février à 3 mars…